Ma Cons'Eau » Mon Jardin » Les bonnes méthodes pour un potager en permaculture

Les bonnes méthodes pour un potager en permaculture

Un jardin potager en permaculture ? Oui ça existe toujours et cela pour tous les terrains et pour tout jardinier, amateur ou expérimenté.

Si vous souhaitez avoir une alimentation saine et augmenter vos récoltes, la permaculture est là pour vous aider à économiser votre énergie et votre temps. Cette méthode traditionnellement utilisée, s’adapte à chaque contexte, que ce soit pour votre mini potager ou dans votre jardin secret.

La permaculture accompagne le jardinier avec des astuces et pratiques régénératrices pour la nature.

Un potager en permaculture est donc indispensable pour optimiser le temps, l’énergie et l’espace.

Nous verrons dans la suite de cet article, les différentes stratégies de la permaculture pour améliorer le rendement de votre potager.

Les stratégies de la permaculture dans un jardin potager

C’est vrai que le potager peut vous faire consommer beaucoup de temps et d’énergie pour son bon rendement, cependant, la permaculture apporte des stratégies efficaces qui durent longtemps afin d’avoir un écosystème cultivé, économe et intensif. Alors quelles sont ces stratégies ?

Économie d’eau

Pour une bonne récolte de votre potager, vous devez faire attention à un élément très indispensable, à savoir, l’eau.

Autre article sur le même sujet :   Nos conseils pour une bonne récolte de votre potager en pots

Sa présence est tellement précieuse au potager, d’où la nécessité d’optimiser son utilisation.

En permaculture, chaque goutte d’eau importe, toutes les solutions pour collecter l’eau de pluie et la stocker sont bonnes.

Afin d’éviter le gaspillage de l’eau, un système d’arrosage automatique est recommandé pour votre potager.

Cela assure un arrosage maîtrisé selon le besoin de chaque plante, penser à un système de goutte à goutte programmable pour économiser votre énergie aussi.

Le compostage

La pratique du compostage sert à recycler les déchets alimentaires de la cuisine ou du jardin pour en faire un compost bénéfique et riche de nutriments pour vos plantes au potager.

Rappelez vous, la permaculture essaie de minimiser votre énergie.

À travers cette méthode, vous allez protéger le sol de votre potager et aider les plantes à pousser rapidement.

Il existe plusieurs manières pour préparer son compost, il y’a le compostage en tas, le compostage de surface et en lombricomposteur.

Choisissez simplement la méthode qui vous convient afin de préparer ce véritable or noir pour vos plants.

Cultiver dans un espace réduit

Il est toujours bon d’avoir un grand potager, mais pour cultiver de manière intensive, un petit potager est beaucoup mieux.

Le temps et l’énergie d’eau dépensés dans un petit potager seront moins considérables.

Autre article sur le même sujet :   Le mélange de terre idéal pour un carré potager

Un bon jardinier commence toujours ses plantations sur de petites surfaces, une fois qu’on maîtrise bien, vous pouvez encore s’étendre.

L’entretien d’un petit potager est beaucoup plus facile que celui d’un grand potager, il faut donc commencer progressivement.

Aération du sol

La permaculture offre des astuces magiques pour prendre soin du sol de votre potager, elle permet de faire pousser des plantes selon toutes les conditions possibles.

Le sol vivant est censé être aéré et suffisamment humide pour qu’il ne perd pas sa valeur organique sur vos semis.

N’hésitez pas à vous servir des stratégies disponibles en permaculture comme le paillage (couvrir le sol) ou tout simplement en évitant de piétiner le sol.

L’importance d’un potager en permaculture

L’objectif de cette méthode est d’adopter un fonctionnement et un mode de vie qui ne nuit pas à l’environnement et qui ne pollue pas la terre.

Créer un potager en permaculture, c’est édifier un mode de vie qui est :

  • productif, car vous mangez des aliments bio et sains pour votre santé ;
  • efficace car vous économisez beaucoup d’énergies et de temps ;
  • autosuffisance, la permaculture permet d’utiliser moins de ressources et ne nécessite pas l’intervention d’un expert en jardinage ;
  • un potager en permaculture est plus résistant aux attaques de ravageurs et imprévus climatiques.
Autre article sur le même sujet :   Nos conseils pour vous débarrasser des fourmis de votre potager

Comme expliqué précédemment, produire des légumes et fruits nutritifs et sains est le premier but d’un potager en permaculture.

Cela garantit une meilleure récolte et une bonne protection de l’écosystème.

Un potager en permaculture intéresse de nombreuses personnes qui sont à la recherche d’autonomie, d’alimentation saine tout en respectant la nature.

Les techniques de permaculture présentées dans cet article vont vous servir à vous lancer progressivement dans cette culture écologique et surtout économe.

Il est donc important d’adopter ces stratégies qu’offre la permaculture à votre potager. Vous devez organiser votre jardin en fonction de ses principes pour espérer un meilleur rendement de votre potager à court et à long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *