Ma Cons'Eau » Mon Jardin » Tout ce qu’il faut savoir sur l’organisation de son potager

Tout ce qu’il faut savoir sur l’organisation de son potager

Un potager doit être fonctionnel. Son organisation doit être réfléchie à l’avance pour promouvoir l’agriculture, réduire les maladies et obtenir des résultats satisfaisants.

Il existe deux types d’organisation du potager, rectangulaire ou carré.

Vous pouvez en choisir un, ou même combiner des planches rectangulaires et des carrés surélevés dans un potager.

Vous pouvez ensuite regrouper les cultures en fonction de leurs besoins et des futures rotations des cultures.

Dans cet article vous allez tout savoir sur comment organiser son potager.

Qu’est-ce qu’un potager ?

Un potager désigne un jardin ou une partie de jardin où sont cultivées des cultures maraîchères qui sont destinées à la consommation par les membres de la famille, principalement des légumes, des fruits et plantes aromatiques qui ne peuvent pas être cultivés dans les vergers.

En plus des fonctions pratiques et décoratives, les potagers peuvent également se livrer à des activités éducatives.

Ils peuvent être décorés avec des accessoires utiles, tels que des hôtels à insectes pour la culture d’infiltration ou d’autres accessoires plus culturels, tels que des épouvantails qui peuvent servir à faire peur à diverses menaces liées au potager.

Autre article sur le même sujet :   Comment profiter du marc de café au potager ?

Pour garantir la meilleure prise en charge de votre potager et pour que vos cultures poussent en une meilleure santé, vous devez prendre en considération de multiples facteurs qui peuvent affecter positivement ou négativement votre jardin potager .

Tout ce qu’il faut prendre en considération

Avant de commencer, il est primordial de choisir l’emplacement de votre potager, et voici ce qu’il faut prendre en considération :

  • l’exposition est essentielle car de nombreux légumes ont réellement un besoin de soleil pour pousser. Par conséquent, veuillez choisir un emplacement très ensoleillé, loin des grands arbres qui peuvent causer trop d’ombre ;
  • l’emplacement où les vents sont dominants sont à déconseiller ;
  • n’oubliez pas de faciliter l’accès au potager et de laisser suffisamment d’espace pour le passage de la brouette ;
  • le robinet doit être placé non loin du potager pour faciliter l’arrosage. Vous pouvez également vous équiper d’un collecteur d’eau de pluie pour économiser de l’argent ;
  • le potager nécessite l’utilisation d’outils, et la cabane de jardin adjacente sera un plus important ;
  • toujours dans le domaine de l’équipement, pensez à une machine à compost que vous pouvez modifier vous-même.

Les étapes à suivre pour bien organiser son potager

En premier lieu, il faut établir le nombre de légumes que vous voulez planter.

Autre article sur le même sujet :   Comment réussir un potager durable ?

Divisez les légumes en trois catégories à savoir, légumes assoiffés de soleil, légumes à développement rapide et à faible développement.

Faites un plan très basique pour votre potager, il suffit de dessiner un rectangle pour concrétiser chaque graphique.

Le rectangle doit être assez grand pour que vous ayez suffisamment d’espace pour y écrire le nom du légume.

N’oubliez pas d’indiquer les zones d’ombre et de soleil.

Vous avez maintenant terminé tous les dessins du plan.

Vous pouvez désormais aller au potager et commencer à ajouter des ingrédients comme prévu.

Quelles sont les cultures à associer et à éviter ?

Pour évoluer davantage dans l’organisation du potager, il suffit de cultiver sur des parcelles successives afin d’envisager de bonnes associations :

  • tomates ou céleris près des choux ;
  • oignons, oignons nouveaux, ail et poireaux doivent être proches des carottes ;
  • navets, chou-rave et laitue proches des navets.

Dans la même section, il faut éviter les associations suivantes :

  • première partie : les tomates et les courgettes doivent être éloignées des concombres ;
  • deuxième partie : la plantation de plusieurs rangées de carottes côte à côte doit être évitée ;
  • troisième partie : la plantation plusieurs variétés de choux proches les unes des autres doit être évitée ;
  • quatrième partie : la plantation des haricots nains à côté des haricots verts doit être évitée ;
  • lorsque deux pièces sont placées côte à côte, évitez de les placer à côté des épinards et des betteraves ;
  • la salade doit être placée à côté des céleris et du persil ;
  • légumineuses (pois, haricots, fèves) ainsi que oignons, échalotes, ail et poireaux.
Autre article sur le même sujet :   Comment utiliser l'œillet d'inde au potager ?

Vous savez désormais qu’il est primordial de faire attention à tous ces détails pour permettre à vos cultures de bien pousser et être en bonne santé, loin de l’ombre et du vent et près du soleil grâce à une bonne organisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *