Ma Cons'Eau » Mon Jardin » Comment concevoir la bordure d’un potager ?

Comment concevoir la bordure d’un potager ?

Un potager est cet espace en terre où l’on cultive essentiellement des légumes pour sa consommation et un espace considéré comme une fenêtre sur la nature dans notre maison. Un potager peut faire partie d’un jardin qui contient d’autres cultures ou il peut être un petit coin dans une cour ou une terrasse où l’on peut voir pousser nos petits légumes de saison et nos petites plantes aromatiques.

On doit bien sûr s’occuper de notre potager et l’entretenir, à part le fait de l’arroser et de le désherber, on doit le protéger des insectes et des aléas nuisibles de toute sortes. Pour bien l’aménager on construit ou conçoit une bordure.

Concevoir des bordures pour un potager

Parfois, on voit que notre potager déborde ou qu’il y a des plantes voisines qui ne sont pas les bienvenues qui empiètent sur notre potager, là, il faut créer une bordure pour délimiter les espaces.

Il y a plusieurs façons de faire des bordures pour son potager, tout dépend de son endroit et de son type, un potager dans un jardin est différent d’un potager sur une terrasse ou celui creusé dans une cour. Donc, une bordure sert à retenir, délimiter et décorer en créant des niveaux. Il y a plusieurs conceptions de bordures selon ce que l’on cherche.

Des bordures en béton et en métal

Pour les bordures en béton ou en métal, il existe plusieurs types, comme :

  • Les bordures allongées ;
  • les bordures en pavé ;
  • les bordurettes ;
  • les bordure en marche ;
  • les bordures en métal.
Autre article sur le même sujet :   Le mélange de terre idéal pour un carré potager

Contrairement aux bordures en béton, les bordures allongées peuvent être multicolores, cela dépendra du choix et de notre conception décorative, elles remplissent leurs fonctions de bordure. Pour ce qui est des bordures en pavé, elles sont très belles à poser, leur seul petit inconvénient est qu’elles ne délimitent pas les surfaces puisqu’on enfonce les pavés qui seront à ras de terre car on les scelle dans du béton.

Les bordurettes, par contre, sont des pavés décrochées, ce qui va nous permettre d’avoir la différence de niveau requise pour bien délimiter le potager du reste. Du côté récupération, on peut aussi sceller des blocs-marche dans du béton et bien renforcer avec des joints en ciment pour avoir une bordure bien alignée et solide.

Les bordures en métal ou plastique sont presque enfoncées dans le sol, elles ont plutôt un rôle de délimitation qu’un rôle décoratif, elles sont souvent utilisées pour les pelouses plutôt que pour les plantes.

Opter pour des bordures naturelles

Dans ce répertoire, le plus classique des matériaux est le bois qui s’inscrit dans un style rustique et très décoratif, il suffit de le faire avec des poutres qui soient juste traitées pour s’adapter à l’extérieur ou bien carrément acheter des modèles pré-assemblés, ces derniers présentent une variété important quant aux décorations.

Le bois est facile à placer et facile à enlever, un autre variant du bois qui est fait de noisetier tressé sert de bordure surtout pour les potagers surélevés, cela offre un décor très naturel. Côté pierres, on peut mettre des pierres naturelles à la place de pavé ou de béton, c’est très harmonieux avec le jardin et cela se conjugue bien avec les couleurs naturelles du sol.

Autre article sur le même sujet :   Comment associer les plantes du potager ?

En dernier lieu, on peut utiliser certaines plantes pour créer une bordure naturelle pour notre pelouse ou notre potager, il y a aussi les haies qui ont un aspect plus uniforme et plus compact, donc, on peut choisir les plantes qui nous intéressent, par contre, le petit inconvénient c’est que les plantes n’ont pas le même aspect toute l’année, certaines se fanent et jaunissent ce qui donnera un air d’espace saccagé .

Pour faire un choix parmi ces modes de de bordure, il faut aussi tenir compte de son jardin, sa forme, sa position par rapport à la maison et bien sûr ça reste plus souvent une question de goût pour opter pour un modèle ou un autre. Il y a aussi le côté pratique, car si on doit marcher sur cette bordure, il faut penser à s’orienter vers le béton et les pierres.

Côté prix, on doit savoir que certains matériaux sont plutôt chers comme le pavé, donc, il revient au propriétaire de décider de l’importance d’une bordure pour son potager, les solutions comme le plastique ou le bois comptent parmi les moins chères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *