Ma Cons'Eau » Mon Jardin » Comment bien arroser son potager ?

Comment bien arroser son potager ?

L’arrosage de votre potager nécessite une véritable attention, la difficulté va résider dans la bonne proportion en eau, car si vous arrosez avec excès vos plantes, cela entraînera automatiquement des dysfonctionnements de leur croissance, et des risques de voir apparaître des maladies ou même l’avortement de vos récoltes.

Dans le cas contraire, si votre potager a une carence en eau, vos plantes vont probablement être déshydratées, ce qui pourra vous faire perdre votre récolte, l’eau étant un élément essentiel à leur croissance.

À cet effet, certaines bases d’arrosage sont nécessaires à respecter pour chaque plante.

Quels sont les types d’arrosages d’un potager ?

Il existe plusieurs différents modes d’arrosage d’un potager, comme par exemple :

  • L’eau potable ;
  • L’eau naturelle ;
  • L’eau des puits ;
  • Et enfin l’eau superficielle.

Pour arroser vos plantations, la nature et la qualité d’eau que vous allez utiliser est importante pour la réussite de votre potager.
Pour l’arrosage à l’eau potable, l’inconvénient de cette eau c’est sa richesse en calcaire, mais elle est qualitativement acceptable. L’arrosage naturel se fait grâce aux chutes de pluie, c’est une eau particulièrement riche en vertus. Il est possible de vous procurer un réseau de drainage d’eau pour pouvoir en bénéficier à votre convenance.
L’eau des puits quand à elle, possède une eau qualitativement moyenne et sa température reste basse par rapport aux besoins des plantes.
Concernant l’arrosage à l’eau superficielle, il consiste à utiliser une eau puisée dans les eaux stagnantes telles que les océans. Même si sa qualité est acceptable, nous vous conseillons vivement de vérifier sa contenance, au risque d’empoisonner vos plantes.

Autre article sur le même sujet :   Pourquoi il faut dire non à l’eau en bouteille ? L'infographie

Quand doit-on arroser un jardin potager ?

Le meilleur moment pour arroser votre potager en période de printemps et d’automne, est au lever du jour, afin de donner le temps à vos plantes d’absorber la quantité d’eau reçue tout au long de la journée.
Par ailleurs, l’arrosage en période estivale, est préconisé à la tombée de la nuit, car le jour et en présence de fortes chaleurs, l’eau pourrait se dissiper et vos plantes manqueraient d’eau, entraînant alors leur sécheresse.
Quant à la fréquence d’arrosage de votre potager, cela dépendra de quelques facteurs comme :

  • La bonne qualité et la nature de votre terre ;
  • Votre localisation géographique.

Si votre terre abrite des espèces nocives telles que les limaces, vos plantes seront souvent infectées, dans ce cas, le meilleur moment pour les arroser sera en début de matinée.
Si vous résidez dans une zone géographique particulièrement chaude, nous vous conseillons d’arroser votre potager au coucher du soleil.
Il existe plusieurs types de terres, dans le cas d’une terre argileuse, il est recommandé d’arroser abondement. Dans le cas contraire, et si votre terre est d’une qualité sableuse, il est recommandé d’arroser votre potager avec parcimonie.

Quelles sont les méthodes d’arrosage ?

Il existe principalement trois méthodes d’arrosage selon les exigences de chaque plante, par exemple :

  • Un arrosage à l’aide d’un pulvérisateur pluri-surfaces ;
  • Un micro arrosage ;
  • Un arrosage enterré.
Autre article sur le même sujet :   Nos conseils pour vous débarrasser des fourmis de votre potager

Arroser son potager à l’aide d’un pulvérisateur pluri-surfaces, est la méthode d’arrosage par excellence, en effet elle permet une irrigation uniforme de votre potager. Il vous suffira de chercher dans les magasins spécialisés des tubes spéciaux d’arrosage. Veillez à mesurer la superficie de votre potager pour pouvoir choisir la taille adéquate de votre tuyau.
Le système de micro irrigation, consiste à placer votre canalisation d’arrosage légèrement sur la surface de la terre. Cette méthode permet d’arroser en très petite quantité et à longue fréquence. On appelle cette méthode l’arrosage du goutte à goutte, l’eau, de cette manière atteindra seulement le pied de vos plantes, et cela protégera votre plantation d’éventuelles contaminations.
Les tuyaux sont ici soit sous terre, soit carrément en surface (légèrement). Nous parlons ici d’une technique qui permet d’acheminer l’eau à travers des tuyaux situés au niveau du sol ou par des buses pour faire passer l’eau graduellement (goutte par goutte). L’eau est donc amenée lentement mais de façon régulière quand même, de quoi faire des économies.
Enfin, l’arrosage enterré, consiste à placer des canalisations sous terre, la particularité de ces tuyaux c’est qu’ils sont munis de plusieurs pulvérisateurs qui resteront à la surface et qui se chargeront de desservir l’eau.

Autre article sur le même sujet :   Comment utiliser l'œillet d'inde au potager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *